Tisane, décoction ou teinture? Comment choisir ?

Les plantes regorgent de vertus et pour en bénéficier, il est important de choisir la bonne façon de les consommer ! Tisane, infusion, décoction, teinture … c’est à y perdre sa tasse pour le néophyte en termes de phytothérapie !

En premier lieu, que les choses soient claires ! Il y a le thé d’une part, et d’autre part, il y a les tisanes, qui concernent toutes les autres plantes. Souvent, j’entends des gens parler de thé pour de la tisane ou l’inverse, et je me rends compte que c’est encore flou pour certains ! En anglais, la différence est plus claire : TEA pour le thé et HERBAL TEA pour les tisanes.

Je ne me pencherai pas sur la préparation du thé car non seulement ce n’est pas le sujet du jour mais aussi, et surtout, c’est tout un monde en soi, c’est d’ailleurs pour cela que la distinction est claire ! C’est une plante à part autour de laquelle s’est constitué tout un empire avec 1001 spécialités !

L’univers de la phytothérapie est vaste aussi mais j’aimerais vous simplifier la vie!

Une tisane ou infusion consiste à verser de l’eau chaude sur une plante pour la laisser infuser 5 à 10minutes. L’eau ne doit pas être bouillante mais plutôt entre 85 et 90 degrés (centigrades) pour éviter d’agresser la plante … De la douceur avant tout ! On privilégie l’infusion pour les parties plus délicates comme les feuilles et les fleurs. Aussi, c’est une technique très appropriée pour aller chercher les éléments nutritifs d’une plante comme par exemple l’avoine fleurie, l’ortie, le framboisier, la bourrache, la prêle … Minéraux et vitamines vont s’en donner à cœur joie dans votre tasse ! Il est même possible d’infuser de telles plantes à froid toute la nuit afin d’avoir une boisson nutritive dès le lendemain matin !

Puisqu’on parle d’extraire les nutriments, sachez que faire macérer de telles plantes dans du vinaigre permettra également de les mettre en évidence, plus efficacement qu’une extraction dans l’alcool. A titre d’exemple, l’herboristerie La Maria ainsi que la Souris verte privilégient ce mode d’extraction. C’est intéressant pour les enfants et toute personne qui ne peut ou ne doit pas consommer d’alcool. Les extraits de plantes dans la glycérine sont une autre possibilité.

La méthode la plus répandue pour extraire les principes actifs d’une plante demeure la teinture dans l’alcool. Vodka (la plus utilisée), gin, rhum, brandy ou whisky … le type d’alcool est à la discrétion de la personne qui transforme ses plantes mais il doit absolument être alcoolisé à 40% minimum et ce, afin d’éviter que la plante ne moisisse dans la bouteille.

Toutes les plantes peuvent être utilisées pour fabriquer une teinture. Cette méthode sera privilégiée pour les parties plus coriaces comme les racines, les rhizomes, les baies, les écorces ou les résines. On peut tout de même faire macérer dans l’alcool les feuilles, les tiges et les fleurs, sans aucun problème ! Bien souvent, on privilégie la plante fraîche mais dans certains cas, il est possible d’utiliser la plante séchée.

La teinture est très pratique car elle prend peu de place, peut être emportée partout et ne nécessite qu’un peu d’eau ou de jus pour être diluée. On en prend généralement 15 à 40 gouttes à la fois. La posologie doit toujours être établie en fonction du poids et du type de problématique abordée. Une teinture dans l’alcool se conserve longtemps, en moyenne 5 ans ! Toutes les plantes n’ayant pas un goût fantastique, c’est la méthode à privilégier pour ne pas avoir à « souffrir » trop longtemps avec un goût désagréable en bouche ! Aussi, il est possible de faire évaporer l’alcool en versant de l’eau chaude sur quelques gouttes de teinture dans le cas où on ne souhaite pas en ingérer ! Les principes actifs demeurent; l’alcool sert uniquement d’extracteur et n’apporte aucun bénéfice en soi.

Aux antipodes de la tisane et de la teinture, il y a la décoction! Je la recommande pour certaines plantes spécifiques et surtout, pour celles et ceux qui ont du temps et de la patience! Une décoction consiste en effet à faire réduire dans une eau frémissante les parties d’une plante pendant 30 minutes et parfois plus ! Les racines, les écorces, les baies et autres parties coriaces auront tout intérêt à subir un tel traitement ! On peut conserver une décoction plusieurs jours au frigo donc on ne travaille pas pour rien ! Parmi mes décoctions favorites, il y a la racine d’astragale, la racine de pissenlit, la racine de bardane, le rhizome de gingembre, le champignon reishi …

Et les capsules alors ? Elles sont une autre option très intéressante pour prendre des plantes, même si, on le sait, l’assimilation se fait mieux sous forme liquide…  Cependant, il existe aujourd’hui des procédés d’extraction qui permettent d’avoir une qualité optimale, comme par exemple l’extraction au CO2. J’aime beaucoup ce que propose la compagnie Botanica en matière de capsules! Elles contiennent du liquide et sont une excellente alternative à une teinture !  Il existe bien entendu d’autres options mais le mot d’ordre est : attention à la qualité des capsules ! Il sera important de valider votre choix avec un thérapeute !

Parmi toutes ces possibilités, j’espère que vous vous y retrouvez ! Afin de vous aider à trouver la ou les plantes les plus appropriées pour vous, n’hésitez pas à me contacter ! Il me fera plaisir de vous guider ! Que la Force des plantes soit avec vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s